Share

Le 21 octobre dernier, la ville de Caluire et Cuire accueillait une nouvelle statue sur son territoire intitulée « Chorégraphie » et installée au carrefour de trois structures culturelles caluirardes majeures : le Radiant-Bellevue, la médiathèque Bernard Pivot, l’école de musique AMC2.

Citoyenneté et culture se définissent ensemble, l’un n’allant pas sans l’autre. Source intarissable de richesses, la Culture, avec un grand C, alimente les enjeux de notre société contemporaine.

 

Si elle est souvent associée – à tort – au monde des érudits, la culture prend une multiplicité de formes, parfois sans se faire remarquer. Elle est la radio, la presse, la littérature, la musique, la télévision, le cinéma, les monuments historiques, les musées, les arts vivants, les livres, les jeux, la peinture, les arts plastique, l’architecture mais aussi l’histoire, les traditions, les origines, les langues et les identités. Elle existe depuis l’apparition de l’Homme. Des peintures de Lascaux aux chants Vikings, de Socrate à Eiffel en passant par Bowie, Scorcese ou Picasso, nous sommes entourés de culture constitutive de notre évolution tout au long des âges de la vie. Elle se compose d’un panel infini de possibilités autour duquel se joue les valeurs de transmission, d’échange, d’apprentissage, d’ouverture, de vivre ensemble.

 

La culture a trouvé une certaine légitimité en France avec la création du ministère de la Culture en 1959 et son premier ministre d’état chargé des affaires culturelles, André Malraux. De cette création découlera un développement accru – souvent semé d’embûches – d’initiatives, de projets, de lieux sur tout le territoire français. La première Maison de la Culture voit le jour en juin 1961 ayant « pour mission d’offrir à chacun, quel qu’il soit, où qu’il soit, la tentation de la culture ; elle est là pour organiser une rencontre… » selon les mots de l’écrivain Pierre Moinot alors conseiller au cabinet de Malraux. La musique est inscrite au baccalauréat en 1972. Les DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) apparaissent dès 1977. La première fête de la musique est lancée en 1982. Les journées du patrimoine naissent en France en 1984 avant de devenir européennes en 2000.

 

 

Jeu de l’oie « citoyen »

 

En 2016, à l’occasion d’une réflexion sur la citoyenneté lancée par la municipalité, les agents de la médiathèque Bernard Pivot ont proposé de décliner cette thématique en direction des publics scolaires, pour travailler sur le thème de la citoyenneté et des valeurs de la République.

 

Un jeu de l’oie version « citoyenneté » a donc été élaboré, prenant notamment en compte la volonté des enseignants d’intégrer un volet « recherche documentaire ».

 

 

Ainsi, ce sont plus de 60 heures de travail qui ont été investis par les agents pour créer les plateaux et les cartes, élaborer les questions, sélectionner les ouvrages et documents.

Cette initiative a permis à 580 élèves de se familiariser avec la recherche documentaire et de réfléchir sur le thème de la citoyenneté.

Le projet est toujours d’actualité puisque des « malles » ont été réalisées pour circuler dans les écoles.

 

A l’heure où certaines nations tentent de sauver la culture comme elles peuvent, il est important d’intégrer chacune de nos pratiques culturelles, quelles qu’elles soient, comme des actes citoyens essentiels et précieux. Elles contribuent aux fondements de notre société et permettent une connexion entre chacun.

 

Sources principales : le site du Ministère de la Culture, de la DRAC Auvergne Rhone-Alpes et la ville de Caluire et Cuire.

 

 

 

 

Projection d'un montage vidéo sur le thème de la Citoyenneté - par Fabrice Calzettoni (crédit photo : S. Sang)